L’AMDH

ASSOCIATION MAROCAINE DES DROITS HUMAINS

A UN RESEAU NATIONAL DE 91 SECTIONS LOCALES, 4 COMMISSIONS PREPARATOIRES

ET 9 SECTIONS REGIONALES

ONG reconnue d’utilité publique, Créée le 24 juin 1979

Membre Observateur de l’ECOSOC/ONU

 

«Un mouvement des droits humains et démocratique puissant pour une constitution démocratique, l’Etat de droit et une société de dignité et de citoyenneté »

                                                               Mot d’ordre Central du 9e Congrès national

NOS OBJECTIFS

Depuis sa création le 24 juin 1979, l’Association œuvre pour la préservation de la dignité humaine, le respect de tous les droits humains dans leur universalité et leur globalité et pour la protection et la promotion de ces droits. L’AMDH a notamment pour buts de :
– Faire connaître, diffuser et éduquer aux droits humains, surtout au sein des femmes, des jeunes, des enfants et des travailleurs.
– Œuvrer pour la ratification sans réserves par le Maroc de tous les pactes internationaux relatifs aux droits humains, pour l’intégration de leurs dispositions dans la législation marocaine, la mise en conformité de celle – ci avec ces pactes et pour la garantie de leur respect.
– Relever, dénoncer et condamner toute violation des droits humains et œuvrer à leur cessation.
– Apporter la solidarité et l’appui aux victimes des violations.

NOS PRINCIPES

Dans son action l’AMDH se base sur les 6 principes suivants :

–     L’Universalité des Droits Humains : pour l’AMDH, les Droits Humains sont le patrimoine de toute l’Humanité et doivent profiter à tous les êtres humains. De ce fait le référentiel unique de son action est constitué par les déclarations, pactes et conventions internationaux des Droits Humains.

–     La Globalité des Droits Humains : l’AMDH défend les Droits Humains dans leur indivisibilité et considère qu’ils ne peuvent être respectés réellement et efficacement que si le respect s’étend à l’ensemble des domaines : politique, civil, économique, social, culturel et environnemental.

–     L’Action de Masse : l’AMDH considère que l’action pour les Droits Humains ne peut être l’œuvre des seules élites, mais celle de l’ensemble des citoyen(ne)s et en premier lieu de ceux et celles qui souffrent de leur violation.

–     L’Indépendance : dans son activité l’AMDH est indépendante de tout organisme politique quelle que soit son orientation, et de tout pouvoir quelle que soit sa nature.

–     La Démocratie : tant pour son activité interne que dans ses relations avec les organismes nationaux et extérieurs de défense des droits humains, l’AMDH se base sur les principes démocratiques ; de même l’AMDH considère que le respect des droits humains dans leur acceptation universelle et globale ne peut s’instaurer réellement et efficacement que dans le cadre d’une société où règne la démocratie politique, économique, sociale et culturelle et de l’état de droit dont la laïcité est une des caractéristiques essentielles .

–     Le Caractère Progressiste de l’AMDH : la défense des droits humains conformément aux principes précédents place objectivement l’AMDH dans les rangs du mouvement progressiste tant au niveau National qu’International.

NOS MOYENS D’ACTION

Pour atteindre ses objectifs l’AMDH recourt à tous les moyens légitimes notamment:

– L’Etablissement de rapports et de mémorandums revendicatifs.
– Les divers moyens et procédés d’information et de communication.
– Les conférences, tables rondes, colloques, universités et activités diverses de formation et de sensibilisation.
– Les activités artistiques, culturelles, de campement, récréatifs, et sportifs visant à diffuser les valeurs et normes des droits humains parmi l’ensemble des citoyennes et citoyens et plus particulièrement les jeunes, les enfants, les femmes et les travailleur(se)s.

– Les contrats de partenariat avec les autorités et avec les établissements concernés par la promotion des droits humains.

– L’établissement de relations, la coordination et l’échange d’expériences avec tout organisme à l’intérieur ou à l’extérieur ayant les mêmes objectifs.

ـ La création de centres et d’organismes dépendant  de l’AMDH pour servir ses objectifs

– L’intervention auprès des responsables et des milieux concernés en vue de protéger et garantir le respect des droits humains.

– L’action pour soutenir et rendre justice aux victimes des violations par les moyens légitimes possibles, surtout en se portant comme partie civile devant la justice contre les responsables de ces violations.

NOTRE HISTOIRE

Depuis sa création le 24 juin 1979, quatre phases ont jalonné l’histoire de l’AMDH :

–     De 1979 à fin 1983 : mise en place d’un certain nombre de sections et début d’une action dynamique stoppée par la répression.

–     De 1984 à 1988 : période de stagnation et de gel des activités de l’AMDH à cause de la répression dirigée contre l’association et plusieurs de ses dirigeants et militants.

–     De 1988 à fin 1991 : phase de renouveau et de mise en place de la stratégie de l’AMDH basée sur des principes et une orientation claires ; tenue du 2e Congrès national de l’AMDH en mars 1989 et de son 3e Congrès national en décembre 1991.

–     De fin 1991 à nos jours : période d’ascension et de développement de l’AMDH qui a tenu régulièrement ses congrès tous les 3 ans jusqu’au 8e Congrès national organisé en avril 2007 et au 9e Congrès national qui se tiendra du 20 au 23 mai 2010.

LE 9e CONGRES NATIONAL DE L’AMDH

Il s’est tenu du 20 au 23 mai 2010 avec la participation de 422 congressistes – dont 36% de femmes – 120 observateurs membres de l’AMDH et 30 responsables d’organisations amies invités à suivre le déroulement du Congrès.

Le 9e Congrès national a connu un grand succès tant par le nombre (20) et la qualité des documents (rapports moral et financier, amendements des statuts, résolution générale et 16 autres résolutions et recommandations) adoptés par les congressistes, que par l’élection à l’unanimité dela Commission Administrative composée de 63 membres dont un tiers de femmes.

La Commission Administrativea élu un Bureau central composé de 17 membres, dont 8 femmes, et qui a à son tour réélu Khadija Ryadi comme présidente de l’AMDH.

NOTRE ORGANISATION

L’AMDH compte plus de 10.000 adhérent(e)s à fin décembre 2009 dont 20% de femmes.

Elle a 91 sections locales, 4 commissions préparatoires et 9 sections régionales réparties sur l’ensemble du territoire et à l’étranger.

Le Congrès national se tient tous les trois ans ; il élit une commission administrative dont le nombre maximal est fixé à 75 membres. Elle se réunit 4 fois par an.

La Commission administrative élit à son tour le Bureau central ; c’est l’organe exécutif de l’AMDH, il se réunit 2 fois par mois.

L’activité de l’AMDH est centrée sur quatre catégories essentielles : femmes, jeunes, travailleurs, intellectuels démocrates. S’agissant de la participation féminine aux postes de responsabilité, l’AMDH a réalisé avec un succès total en son sein le mot d’ordre : « Un tiers au moins, dans la perspective de la parité ». Aujourd’hui la commission administrative, le Bureau central et tous les bureaux des sections locales sont composés pour un tiers au moins de femmes.

NOS PRINCIPALES ACTIVITES

L’AMDH organise de nombreuses activités, seule ou en collaboration avec d’autres organismes, tant au niveau central que local ; les plus importantes concernent :

–     Les violations des droits humains : l’AMDH procède au suivi des violations, aux prises de positions et mesures pour y mettre un terme et rendre justice aux victimes.

–     La formation aux droits humains : elle concerne principalement les membres de l’AMDH ; mais elle est largement ouverte aux membres d’autres organisations démocratiques dont les organisations des droits humains.

–     L’éducation aux droits humains : l’AMDH accorde de plus en plus d’importance à cette activité notamment parmi les jeunes. Un contrat de partenariat a été signé avec le Ministère de l’Education Nationale pour renforcer cette activité.

–     Les activités de rayonnement : par ce biais, l’AMDH s’adresse au grand public pour élargir la prise de conscience dans le domaine des droits humains ; parmi ces activités il y a notamment celles liées à la journée mondiale des droits humains (10 décembre), la journée nationale de la femme militante (11 décembre), la journée mondiale des migrants(18 décembre), la journée mondiale de la femme (8 mars), la journée mondiale des travailleurs (1er mai), l’anniversaire de création de l’AMDH (24 juin), la journée mondiale de soutien aux victimes de la torture (26 juin), la journée mondiale pour l’abolition de la peine de mort (10 octobre), la journée mondiale pour l’élimination de la pauvreté (17 Octobre), la journée nationale du disparu (29 octobre), la journée mondiale de l’Etudiant (17 novembre), la journée mondiale des Droits de l’Enfant (20 novembre) et la journée mondiale de soutien au peuple palestinien (29 novembre).

Parmi les activités de rayonnement, il y a également celles liées aux Clubs des Droits Humains et aux campements récréatifs et éducatifs pour les jeunes

–     L’information et communication : l’AMDH publie un journal mensuel en arabe spécialisé dans le domaine des Droits Humains (« Attadamoune » = Solidarité) ; il comporte quelques pages en français.

Elle publie un rapport annuel sur la situation des Droits Humains au Maroc et des rapports thématiques sur les Droits Humains.

Elle édite également des brochures et livres regroupant notamment les travaux et résultats de ses congrès ou des cycles de formation et séminaires et activités  qu’elle organise.

Elle fait paraître également des brochures internes faisant état des débats à l’intérieur de l’Association.

Elle organise des conférences de presse à l’occasion de la parution du rapport annuel et chaque fois qu’il s’avère nécessaire.

L’AMDH dispose d’un Centre d’Information et de Documentation avec un fond documentaire important ; il est ouvert au public.

NOS RELATIONS INTERIEURES

● Partant du mot d’ordre sur « l’unité d’action pour la défense des Droits Humains », l’AMDH n’a cessé de renforcer ses relations bilatérales avec de nombreuses organisations démocratiques tout en jouant un rôle important dans les différents réseaux et collectifs voués à la défense des Droits Humains dans leur diversité.

● Nos principaux partenaires à l’intérieur sont :

– Les organisations de la société civile, notamment les organisations de défense des Droits Humains généralistes ou spécialisées, les centrales syndicales, les associations démocratiques diverses.

– Les organisations politiques démocratiques.

– Les organismes officiels notamment le Ministère de l’Education Nationale, le Secrétariat d’Etat à la Jeunesse, le Ministère de la Justice, le Conseil National des Droits de l’Homme.

NOS RELATIONS EXTERIEURES

● L’AMDH est membre des organisations et réseaux suivants :

– FIDH : Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme.

– REMDH : Réseau Euro-méditerranéen des Droits de l’Homme.

– OADH : Organisation Arabes des Droits de l’Homme.

– UIDH : Union Interafricaine des Droits de l’Homme.

– CMODH : Coordination Maghrébine des Organisations  des Droits Humains.

– Coalition Internationale pour l’Habitat : Réseau pour le Droit à la terre et au logement.

– AIJD : Association Internationale des Juristes Démocrates.

– OMCT : Organisation Mondiale Contrela Torture.

● Nos principaux partenaires étrangers sont :

– U.E. : Union Européenne.

– OXFAM-NOVIB : ONG Néerlandaise.

– A.C.C.D. : Agence Catalane pourla Coopérationet le Développement.

– A.E.C.I.D. : Agence Espagnole de Coopération Internationale et de Développement

– A.C.SUR : Association Espagnole de Coopération avec le Sud.

– SODEPAU : Solidaritat, Desenvolupament I Pau (ONG Catalane).

– FDHM: Fonds pour les Droits Humains Mondiaux.

– FES: Fondation Fréderic Ebert (Friedrich-Ebert-Stiftung ou FES)

– Ambassades de pays démocratiques tels la Finlande, la Norvège et le Royaume des Pays-Bas.

POUR ADHERER A L’AMDH

– S’engager à respecter les principes, les statuts et le règlement intérieur de l’AMDH.

– Etre parrainé par deux membres de l’Association.

– Remplir le Formulaire de demande d’adhésion.

Le prix normal de la carte d’adhésion annuelle est de 100 dh, mais de 50 dh seulement pour les revenus inférieurs à 2000 dh / mois et de 30 € pour les citoyens marocains résidant en Europe (10 € pour les étudiants).

A signaler que l’adhésion à l’AMDH est ouverte aux étrangerEs résidents au Maroc ou même à l’étranger mais se préoccupant des Droits Humains au Maroc.

A noter également que les adolescentEs ayant 15 à 18 ans peuvent acquérir pour 10 dh la « carte d’amiE de l’AMDH » qui permet d’avoir des relations avec elle et suivre ses différentes activités.

MEMBRES DU BUREAU CENTRAL (17)

–          Présidente : Khadija RYADI

–         Vices Présidents : Abdelhamid AMINE et Abdelilah BENABDESLAM

–          Secrétaire Général : Hassan AHARRAT

–          Secrétaire général adjoint : Samira KINANI

–          Trésorier : Taib MADMAD

–          Trésorier Adjoint : Abdelkhalek BENZEKRI

–          Assesseurs : Atika ETTAIF, Fatiha MESBAHI, Fatima Zahra ZARMOUK, Khadija AINANI, Khadija ABNAOU, Nidal Salam HAMDACHE, Abdellah MOUSSEDAD, Ahmed ELHAIJ, Abdeslam ASSAL, Mohamed AMRI.

24 Juin 2010

Advertisements

Qu'en pensez vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s